Qui sOmmes nous?

chatParceque les chats se reproduisaient rapidement d chats soient capturés, mis en fourrière et euthanasiés après le délai de garde réglementaire au grand détriment des personnes qui les nourrissaient et s'occupaient d'eux. Le photographe Michel Cambazard ému par cette situation rassembla une centaine de riverains hostiles à ce ramassage et constitua le Comité de défense des bêtes libres du XVIIIème arrondissement.

C'est ainsi qu'est née la premier comité de défense et protection des chats du monde afin qu'ils puissent vivre en liberté. L'objectif de cette association était d'assurer la protection, l'alimentation, la stérilisation, l'identification afin d'assurer un suivi de ces chats, lutter contre leur prolifération et assurer un contrôle sanitaire, en plus de l'hébergement et l'amélioration des conditions de vies de animaux vivant en liberté dans nos villes.

Une fois identifiés, immatriculés à icad, le fichier National d'Identification des carnivores Domestiques, ces chats ne sont plus considérés comme errants et ne peuvent plus être euthanasiés par la fourrière qui se doit de contacter l'association si un chat identifié est récupéré.

La première école du chat est crée en 1978 et Nicolas, chat stérilisé et tatoué devient le premier félin relâché à l'endroit qui l'a vu naitre et bénéficiant du statut de chat libre

« Je savais, le jour où je relâchais Nicolas immatriculé au nom de l’association, au cimetière, là où je l’avais attrapé, que je commettais un acte révolutionnaire.michel cambazard Nicolas devenait un modèle qui allait être suivi partout en France par les différents comités des bêtes libres qui se créaient là où se trouvaient des personnes qui croyaient dans cette protection de l’animal ».
Michel Cambazard

Depuis cette date, de nombreuses écoles du chat ont vu le jour dans toute la France. L’école du chat de Valence, pour sa part,est née en 2001.

Son objectif premier est de donner le statut de « chats libres » (reconnu par la loi du 06/06/1999), à ces chats dit errants en les trappant, les stérilisant et les identifiant. Ils sont ensuite remis sur place en accord avec les municipalités et nourris par les bénévoles de l’association. Cette stérilisation permet de gérer leur reproduction, évitant ainsi une prolifération sauvage qui engendre inévitablement d’une part la détresse de ces chats sans toit, d’autre part, l’apparition de nuisances à nos concitoyens.

En raison de la multiplication de naissances de chatons orphelins et suite aux abandons en masse de chats domestiqués, l’école du chat a aussi la mission de sociabiliser les bébés qui lui sont signalés par le biais de placement en famille d’accueil et la proposition à l’adoption de ces chatons et adultes dans un nouveau foyer.

L’association bénéficie de tarifs adaptés de la part des vétérinaires, partenaires de cette action de protection animale.

Nous sommes tous bénévoles dans cette association, avec toujours une vie privée et le plus souvent une vie professionnelle. Alors nous ne pouvons pas décrocher tout le temps. Laissez un message, ou rappelez à un autre moment. Il ne sera pas donné suite aux appels sans messages.

Nos moyens ne sont hélas pas extensibles, notre capacité d’accueil (en famille d’accueil) de chats abandonnés est limitée, nous fonctionnons avec des subventions et des dons, et les bénévoles disponibles pour le trappage ne sont pas légions. Il se peut que, faute d’argent ou de moyens techniques, nous ne puissions donner suite à une demande, ou que nous la reportions dans le temps. Ne nous en voulez pas, nous faisons au mieux, dans l’intérêt des chats.

Contact

Ecole du Chat Valence
Maison de la vie associative
74 Route de Montélier
26000 Valence
Adoptions : 06 50 60 77 04
Vous avez trouvé un chat blessé ? : 07.69.32.45.20
Présidente : 07.69.32.45.20
Vous voulez devenir famille d'accueil ?
07.69.92.97.23

Obligatoire

Obligatoire

Obligatoire

 

Obligatoire

Ecrivez chaton dans la case pour envoyer

Obligatoire